MAGIE DE LA FORET, LIVRE ET ARTICLES

MAGIE DE LA FORET, LIVRE ET ARTICLES

LES 7 ÉGRÉGORES QUI NOUS NUISENT LE PLUS

Les 7 égrégores qui nous ralentissent collectivement

 

J’ai souvent des contacts avec des êtres plus ou moins évolués d’un peu partout et je vous dirais que la question qu’ils me posent le plus souvent ressemble à celle-ci : « Pourquoi êtes-vous encore prisonnier de cette dualité, le bien le mal, le monde physique et les autres…? »

 

Je ne sais pas trop quoi répondre à cela, je n’y ai jamais porté une grande attention. Pourquoi ça va toujours mal ici; comme si nous étions incapables de créer quoi que ce soit qui nous laisserait gagnants-gagnants? Au Québec, il y a toujours un perdant. C’est pas mal la même chose ailleurs, mais là je n’y suis pas. Ici ça fait 69 ans que je roule ma bosse et depuis longtemps, même très longtemps, depuis mon père, ça n’a pas changé. La corruption partout tout le temps. Les gangs qui monopolisent tel ou tel trafic et j’en passe beaucoup, car cela ne m’intéresse pas vraiment. Ce qui m’intéresse, c’est juste de comprendre pourquoi nous n’arrivons pas à lâcher cette sacrée dualité et toujours recommencer à zéro. D’ailleurs, à certaines occasions, à moins que zéro. C’est depuis l’expo de 1967 que l’on entend comment les petits entrepreneurs sont devenus grands en achetant des pépines, des bulldozers et des camions. Le tout frauduleusement chargé à l’expo. Même histoire en 1976 et encore la même chose à la commission Charbonneau. Donc plus ça change, plus c’est pareil. En un mot, ce que nous appelons le crime organisé, s’organise mieux et surtout beaucoup plus vite que nous, petits crétins payeurs de taxes. Pourquoi?

 

La première à qui je me suis adressé fût Viola. C’est elle qui m’enseigna comment faire monter le taux vibratoire des gens en utilisant les arbres et les êtres de la forêt. Ma conférence sur la magie de la forêt traite de cela ainsi que des marches où je montre aux gens comment le faire. Viola est une Parque, une entité qui voyage dans la forêt. Celle-ci je l’ai rencontrée à Asbestos chez un de mes amis. Voici la première conversation avec elle sur ce sujet:

 

« Viola, vous qui êtes liée au destin de l’humanité depuis toujours, dites-moi mère pourquoi nous n’avançons pas. Vous suivez le destin de l’humanité de la naissance à la mort, sûrement que vous pouvez m’aider à comprendre ce qui nous empêche de sortir de cette 3ème dimension infernale. Cette dualité nous tue à petit feu. Au lieu de s’en sortir elle nous ramène inexorablement au point de départ. Tout est à recommencer tout le temps.

 

« Petit homme, c’est pourtant bien simple; lève la tête et regarde le ciel, que vois-tu d’anormal énergiquement parlant? »

 

« Plusieurs égrégores, mère, les uns par-dessus les autres. Certains sont gigantesques. J’ai voyagé un peu partout au Canada et aux É.-U. et ils en ont tous, pas les mêmes, je présume. »

 

« Petit homme, chaque endroit a ses propres égrégores à surmonter, vous n’avez pas été très efficaces puisque vous n’atteignez jamais la masse critique. Les as-tu identifiés ces égrégores? »

 

« Oui mère. Le plus gros est celui de l’inceste et la pédophilie. Le second nous mène en guerre contre l’argent. L’argent est sale. Ceux qui en ont sont des fraudeurs. Nous sommes nés pour un petit pain, etc., Le troisième, la croyance que la médecine est infaillible et tout puissante. Le quatrième est une aversion contre l’autorité sous toutes ses formes, incluant le marché au noir très bien installé, et les religions. Cet égrégore a débuté avec Camilien Houde dans les années 1940 pour combattre la conscription, puis la grève de la Dominion Textile en 1946. En 1949 la grève de l'amiante à Asbestos, puis Pratt and Whitney en 1974 et plus récemment la grève étudiante en 2011. Enfin, depuis peu contre la réforme de la loi 3. Le cinquième est un combat quotidien contre la nourriture, c’est insensé comme nous nous battons contre la nourriture, les diètes, les régimes, les jeunes, les çi, les ça. On n’en fini jamais! Nous lisons les étiquettes, on se prive de tout. On angoisse, on devient intolérant à tout et à rien. On fait dur sans doute à vos yeux. Le sixième égrégore serait le syndrome du mouton. Nous recherchons la stabilité et les assurances au lieu de la stimulation et la motivation. Trop de gens veulent travailler au gouvernement ou autre grosse boîte pour être stables et en sécurité coûte que coûte. Le dernier je dirais, serait la guerre des sexes. Quelle tragédie celui-là! L’incompréhension est totale. Beaucoup d’hommes pensent encore qu’acheter une voiture à leur blonde ou conjointe est le plus beau cadeau du monde à leur faire alors qu’elles prient pour leur ouverture d’esprit et leur évolution, rarement pour un char neuf. Deux solitudes qui ne cessent de s’éloigner l’une de l’autre. C’est triste tout ça! Comment ces égrégores agissent-ils mère? »

 

« As-tu oublié tes conversations avec Guenuche? Les égrégores entrent par la peur, toutes les peurs des humains sont une porte d'entrée pour les égrégores négatifs. Ils se nourrissent et grandissent en même temps que la peur chez leur hôte. C'est un cercle vicieux infernal petit homme! L'hôte devient graduellement obsédé par ses peurs, il ne pense plus qu'à celles-ci. Certains égrégores datent du début de la colonie, ils sont énormes et puissants. Les ruisseaux et les rivières ont ce rôle précisément; libérer le territoire des égrégores. Le travail est de longue haleine. Les cours d'eau emportent ces vibrations négatives vers le majestueux Saint-Laurent qui lui, les remet à la mer pour qu'elle les neutralise. Ce travail est de longue haleine et ne finira jamais si vous n'intervenez pas. »

 

« Te souviens-tu, petit homme, de l'égrégore du temple solaire que tu as éliminé il y a de cela 20 ans à Morin-Heights? C'était en octobre d'ailleurs. »

 

« De la même manière, d'autres amies allaient en Gaspésie faire un travail semblable. C'était le bon vieux temps ça! »

 

« Plus récemment, tes amis ont vidé certains cimetières. Le principe est le même, envoyez de la lumière là ou la noirceur règne. Tu as montré à plusieurs personnes comment créer un égrégore positif comme celui des femmes-fées, nommé joie, alors fais la même chose pour éliminer les 7 égrégores négatifs qui vous nuisent tellement. »

 

 

« Guenuche! que fais-tu ici? »

 

« Ces entités qui te nomment petit homme ne réfèrent pas à ton tour de taille n'est-ce pas? »

 

« Guenuche, si tu es ici pour m’insulter, il n'y aura pas de conversations. Que veux-tu? »

 

« Je ne suis pas d'accord avec ta liste d'égrégores, il y en a un qui me sert très bien et qui n'est pas sur ta liste. Premièrement l'inceste fut remplacé par la pornographie infantile, ce sont les plus âgés parmi vous, je crois que tu les nommes boomers qui souffrent de cela. Ta liste est vieillotte petit porc. Oh! je m'excuse, petit homme. 

 

Celui que tu nommes guerre des sexes est incorrect, il n'y a pas de guerre, ils s'ignorent complètement. D'ailleurs, petite chose, oh oh petit homme bien sûr! C'est mon premier succès à vrai dire. Évidemment la technologie aidant ce fut facile d'empêcher les hommes de s'exprimer, de partager leurs états d'âme, de s'intéresser à leur développement personnel. À vrai dire, petit con, toutes mes excuses, petite chose, je ne suis pas habitué à ce rituel étrange: les surnoms. Pourquoi ces entités ne te nomment-elles pas par ton nom? Ton nom serait-il un égrégore par malchance? »

 

« Guenuche, oublie mon nom et dis-moi quel égrégore manque à ma liste selon toi? »

 

« Mais, Monsieur Robert, le succès bien sûr. Vous n'acceptez pas le succès ni pour vous ni pour autrui. Si tu me poses la question : « Ça fait quoi ça un égrégore contre le succès? » Regarde autour de toi. Les gens suivent des cours de toutes sortes, sans jamais pratiquer ou même essayer. Ils jugent durement ceux qui semblent avoir du succès et mon préféré bien sûr: les femmes qui ont du succès deviennent invisibles aux yeux des hommes. Les jeunes garçons abandonnent l'école, car ils n'ont pas de succès. Ils sont instruits comme des filles, ils sont mesurés aux filles sur des activités de filles, ils se noient dans l'œstrogène et pour survivre, ils doivent abandonner. Pas tous bien sûr. Suffisamment d'entre eux pour débalancer le tout. L'équilibre yin yang de votre société est tout à fait débalancé. Petit Robert, j'ai assez perdu de temps. Maintenant je quitte, mon père bien-aimé m'attend et te salue petit être. Les surnoms, quelle étrange tradition! Vous devriez plutôt dire: « Je me souviens, je ne suis pas capable. »

 

« Merci pour l'information. »

 

À suivre... 

 

 

Aimable corrections par Maryse De Meyers. Merci Maryse.

 



18/10/2014
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 411 autres membres