MAGIE DE LA FORET, LIVRE ET ARTICLES

MAGIE DE LA FORET, LIVRE ET ARTICLES

L'ÉNERGIE DES SOEURS, UN CADEAU DE GAIA

J'ai souvent parlé de mon émerveillement devant l'énergie de joie et de tendresse que dégagent les soeurs lorsqu'elles sont ensemble. Évidemment, mon souvenir d'Henriette, la soeur de Berthe en Haïti, n'est pas complet puisque j'étais jalouse de Berthe et de ses dons. Tout de même je ne voulais pas lui faire de mal puisque j'ai refusé la proposition de Bazarin. Les soeurs offrent au monde et particulièrement aux hommes une compréhension et une amitié féminine sans arrière-pensée. Des soeurs qui rient ou qui pleurent ensemble dégagent une énergie qui est totalement inconnue du coeur des hommes. Leur rire puissant fut rapidement transformé par certains hommes de la préhistoire en plaisirs sexuels. Pour beaucoup d'hommes l'amour entre soeurs est incompréhensible et c'est malheureux puisqu'il y a là une réponse à bien des maux. Un homme aimé par une femme reçoit un bien-être semblable et là aussi, trop souvent, l'homme ne sait comment l'accepter et tente de le contrôler pour finalement le détruire.

 

L'amour est tel un papillon, fragile, merveilleux dans sa diversité et bien entendu difficile à prévoir dans sa trajectoire. Si vous êtes les heureux parents de fillettes, emmenez-les à l'insectarium de Montréal lorsque l'on libère les papillons au mois mars, vous comprendrez tout.

 

Évidemment, les femmes ne sont pas toutes commodes, gentilles et ni des soeurs exemplaires. Nous en connaissons tous qui n'ont pas d'allure, mais je ne veux pas parler de celles-là ici.

 

Les soeurs, lorsqu'elles sont ensemble, dégagent une aura rose et plus elles rient ensemble plus la pièce se transforme en incubateur de joie et d'amour pour tous ceux qui sont présents. Il m'arrive de voir ce phénomène et de pouvoir observer le coeur de certains vieux grognons qui oublient de maugréer l'instant d'un sourire. Étrangement, même le rire perçant des petites soeurs délirants ensemble n'est pas désagréable à petites doses.

 

Ce n'est que plus tard et souvent trop tard que les hommes entourant ces soeurs réussissent à apprivoiser cette énergie et se laissent imprégner par celle-ci. J'ai vu cela trop souvent en phase terminale, suite à une maladie lors des cercles de guérison et des feux sacrés où les soeurs organisaient une telle soirée pour leur grand frère ou leur père ou encore pour un oncle malade en espérant le soulager un peu. C'est tellement touchant et décevant de réaliser que nous sommes si peu habiles à recevoir l'amour de nos soeurs et peut-être des femmes en général.

 

Cette magnifique énergie rose qui émane des soeurs est une clé qui ouvre le chakra du coeur souvent fermé à double tour. En s'ouvrant, le chakra du coeur inspire profondément cette énergie d'amour unique aux soeurs pour ensuite la transformer en amour de soi.

 

Laissez vos soeurs vous aimer et profitez de ce cadeau de la nature. Dans la forêt une énergie semblable existe dans les cercles de fées.

 

 


P.S. : Un grand merci à Maryse deMeyers qui a si gentiment corrigé ce texte. Si vous avez besoin d'un tel travail, contactez-moi et je vous donnerai son adresse.

 



13/04/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 380 autres membres