MAGIE DE LA FORET, LIVRE ET ARTICLES

MAGIE DE LA FORET, LIVRE ET ARTICLES

CONNAISSEZ-VOUS GRIGORY PETROVITCH GRABOVOI

Pour moi ce fût l'émerveillement; la vie fait bien les choses. Je cherche depuis plusieurs décennies une façon permettant aux gens de se guérir eux-mêmes. J'ai toujours été persuadé que chaque personne possède ce potentiel en elle, mais comment faire, quelles techniques utiliser ? Il y en a des douzaines et des douzaines. Jamais je n'ai eu la conviction qu'aucune d'entre elles ne pouvait s'autoadministrer sans un cours très long et très dispendieux.

 

La méthode des spirales est ce qui s'en rapproche le plus. Avec les années la technique s'est perfectionnée et nous pouvons faire plusieurs merveilles avec cette énergie, particulièrement efficace pour nettoyer tous ces blocages dans l'aura qui nous dérobent notre énergie vitale, chaque minute de chaque jour. C'est un combat constant de réussir à être bien dans sa peau et le rester. La spirale d'harmonisation est un bijou, un cadeau de la nature pour tous ceux qui doivent prendre leur courage à deux mains et affronter une situation ou une personne intimidante. Les spirales sont une force de la nature, mais elles ne semblent pas guérir à proprement dire. Pourtant, un tel mouvement donne naissance aux galaxies de cet univers et donne aux tornades une puissance et une énergie libre presque sans fin. Ça n'a pas de bon sens qu'il n'y ait pas un moyen d'utiliser cette force pour guérir !

 

Plusieurs années ont passé et j'ai découvert une autre merveille : Ho'oponopono de l'auteur Ihalekala Hew Len et Joe Vitale dans un livre intitulé « Zero Limits », basé sur les enseignements de Mormah Simeona. Après la mort de Simeona en 1992, Len et Joe Vitale ont continué les enseignements. Ça me parle beaucoup puisque le but du Ho'oponopono est d'arriver au point zéro où d'ailleurs nous avons effectivement zéro limite. Dans cet état, nous pouvons guérir puisqu'il n'y a plus de mémoires négatives ou autres et plus d'identité reliée à l'ego. Pour y arriver, il faut répéter sans cesse le mantra : « Je m'excuse, pardonne-moi, je t'aime et merci ». C'est le principe de la responsabilité, nous sommes responsables des actions des autres autant que des nôtres. Quoique ce mantra fonctionne bien et que je l'ai souvent offert à des gens dont plusieurs m'ont dit que cela les avait aidés, j'ai encore le sentiment que ce n'est pas complet, il manque quelque chose dans certaines circonstances. Alors qu'est ce qu'il manque?

 

Ce que je trouve le plus frustrant c'est qu'en observant les gens faire le mantra du Ho'oponopono ou les spirales, je vois très bien qu'il se passe quelque chose dans leur aura, ils deviennent vert ou bleu, ce qui indique pour moi un bien-être et/ou l'état d'autoguérison. La même chose pour les soins auxquels j'ai assisté durant des cours,  ça fonctionne, une majorité de gens y réagissent bien mais il y a une minorité pour qui rien ne semble se passer. Alors qu'est ce qu'il manque?

 

Il y a une clef qui m'échappe, ça n'a pas de bon sens qu'à moins de deux ans de 2012 et du fameux passage à la cinquième dimension où nous serons supposément resplendissants de santé et capables de créer instantanément le futur que nous désirons à la minute près, c'est tout de même incroyable que nous n'arrivons même pas à guérir un rhume, une prostate amochée et tout le reste. Ce qui me tracasse le plus, c'est de voir le lien émotif entre toutes les maladies. Par exemple en lisant « Écoute ton corps » de Lise Bourbeau ou « Le grand dictionnaire des malaises et des maladies » de Jacques Martel, il devient vite évident que la maladie a un lien très étroit avec les blocages, que ceux-ci soient; émotionnels, physiques ou mentaux. Donc, une fois au point zéro, nous devrions être en état de réussir une guérison même majeure.

 

Évidemment, je ne sais pas si ma rencontre avec les écrits de Grigori Petrovitch GRABOVOI est la clef définitive, mais pour le moment c'est au moins un pas dans la bonne direction. Ce sont mes amis d'Asbestos qui m'ont parlé de lui, il y a à peine trois semaines de cela et j'ai capoté, eux aussi d'ailleurs. Durant ce temps, ils ont réussi à sortir de 300 à 500 pages de texte sur cet homme pour le moins étrange et merveilleux à la fois grâce à sa technique d'autoguérison par les chiffres.


Ça n'enlève rien aux spirales ou à Ho'oponopono ni à toutes les autres techniques de guérison, mais ça complète tout cela avec trois nouvelles techniques dont la cellule d'harmonisation, qui ressemble un peu à la spirale, mais plus précise avec un code numérique permettant à l'âme d'agir plus directement et de façon plus énergétique pour retrouver le bien-être, la prospérité, etc. Il y a aussi la cellule salvatrice qui s'associe à l'énergie des cellules souches pour guérir tous les maux et enfin la dernière : la cellule pour neutraliser, comme le nom l'indique, elle sert à éliminer tous les programmes nuisibles ou pensées négatives de façon très précise car là encore il y a un code numérique pour chaque chose.

 

À la fin de cet article, je vous propose quelques liens où vous trouverez toute l'information possible et imaginable sur cet homme et sa façon de voir la guérison. Nous allons sûrement monter quelques ateliers pour vous montrer comment faire sans vous taper 300 pages de texte, mais en attendant allez voir et informez-vous et surtout essayez-le. À moins de deux ans de 2012, le temps est à l'action et non à la procrastination !

 

http://www.sante-info-russie.com/

 

http://www.lecerclemagique.com/

 

http://www.grigori-grabovoi.ru/eng/index.htm  (anglais seulement et allemand)

 

et bien sûr ceux qui pensent qu'il est un fou furieux :

 

http://en.rian.ru/analysis/20090817/155832205.html


06/03/2011
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 354 autres membres