MAGIE DE LA FORET, LIVRE ET ARTICLES

MAGIE DE LA FORET, LIVRE ET ARTICLES

AU RESTO

 

Les gens me demandent souvent: « Qu'est-ce que tu vois dans les places publiques. » J'ai pensé que ce serait amusant de décrire le monde tel que je le vois.

 

Alors, hier soir, mardi, avant ma réunion au cercle de guérison au IIIHS, coin Ste-Catherine et St-Marc, dans un petit resto très sympathique, voici comment cela se passe :

 

Je tente toujours de me placer un peu en retrait pour ne pas être collé sur le monde, trop de choses bondissent de l'un vers l'autre. Hier, il y avait 6 personnes devant moi. Directement face à moi deux jeunes femmes semblaient faire leurs devoirs, plein de bouquins sur la table. L'une semble plus impatiente que l'autre. Elle devient rouge à tout instant. Quelquefois, un beau rouge pompier et puis ça se gâte et passe au rouge «apprêt». Sa copine est très orangée, elle tente de comprendre, mais panique un peu puisqu'elle ressent l'impatience de sa copine et devient rouge-orangé.

 

À l'occasion les deux sont bleues, tout revient à la normale. Celle de gauche est liée par un gros câble à la taille de sa mère, elle peut à peine s'exprimer. L'énergie ne passe pas très bien, elle refoule aux genoux. Sa copine a une grosse bosse sur le dos, un fardeau comme celles qui sont des aidantes naturelles, fatiguées un peu, écrasée par les responsabilités.

La fille de droite doit avoir une fillette, elles se sont chicanées il y a moins de 3 heures. Une blessure à l'épaule gauche perd de l'énergie, elle coule légèrement et se dirige vers sa copine et lui en tire un peu aussi.

Elles semblent très gentilles ces deux- là.


Pas loin d'elles, un couple, drôle de gars, deux fois plus âgé qu'elle, très physique, pas une belle énergie, vantard et très contrôlant. Lorsqu'il prend la main de la serveuse, il lui place un implant, elle en a quelques-uns dans le dos. Sa copine vient d'un vieux pays, plusieurs vies passées sont accrochées à elle. Une entre autres n'est pas très rigolote. Elle se fait battre par un homme, son mari peut-être? Évidemment, je n'entends aucune des conversations. L'homme rit beaucoup, mais cache quelque chose. Il est rouge vin, pas bon ça. Sa compagne n'a pas vraiment peur de lui, mais rit avec lui et pourtant elle n'en a pas le goût. Cela ressemble à une pièce de théâtre sans le son. Lui est déçu par un de ses fils, peut être un peu fâché plutôt, il y a eu de gros mots ce matin, quelque chose à propos de l'entreprise familiale, il n'en veut pas.


Un visiteur vient se joindre aux deux filles qui semblent faire leurs devoirs, un vendeur de quelque chose peut-être. Il propose je ne sais quoi, elles acquiescent, mais après quelques minutes l'une d'entre elles n'est pas d'accord, l'autre la regarde, mais n'ose pas parler. Le gars pousse un peu plus, il sort un cartable et montre une liste pleine de chiffres. Celle qui semble avoir un peu plus de difficulté devient très foncée dans son aura, ça ne va plus très bien, elle se referme complètement, elle forme une armure autour d'elle. Pas très impressionnées les deux filles, elles sont plutôt rouges maintenant. Le gars, lui, est jaune, il parle beaucoup, il veut à tout prix les convaincre. Il est tout de même très poli. C'est amusant de voir ces jeux de société.


Maintenant un gars sort de la cuisine et vient s'asseoir avec une petite pizza, elle à l'air pas mal bonne. Il est fatigué, plutôt gris comme aura, mais de bonne humeur. Il mange vite, lui aussi perd de l'énergie, il rêve à des jours meilleurs. Il y a l'aura d'un petit garçon collée sur lui, il l'aime beaucoup. Je ne sais pas si c'est son fils. Il parle à la serveuse, ils ne s'aiment pas ces deux-là, les auras se repoussent complètement. La serveuse va chercher une boisson gazeuse. Le monsieur en couple l'interpelle et lui donne un billet, elle devient toute verte, beau pourboire j'imagine. Le monsieur fait briller ses bagues, trois à chaque main. Il s'amuse avec la serveuse, son amie s'impatiente, elle devient un peu jalouse, son aura noircit, c'est tellement drôle de voir ça. L'homme qui parle à la serveuse a une entité sur lui, sa copine la repousse tout le temps, c'est un succube. Il tente d'entrer dans la fille par les narines, elle est tout de même assez forte, elle tient bon. La serveuse est maintenant sous son charme, elle est rose, lui est rouge-pouvoir, le succube est en elle maintenant. Une autre serveuse passe et se dirige vers la cuisine, le succube la regarde et tente de bondir sur ses épaules, il n'y arrive pas, la fille est dans la cuisine et ne ressort pas pour l'instant.


Le cuisinier va chercher une autre petite pizza nature celle-là, elle sent bon aussi. À ma prochaine visite je prendrai ça. Le gars avec les deux jeunes filles qui étudient se lève, il semble avoir réussi à les convaincre, elles sont bleues et lui rouge, très fier de lui. Il croise du regard le gars avec sa copine, deux coqs prêts à tous. Les auras deviennent rouges et agressives, ils se connaissent, je crois. L'un tente de contrôler l'autre; un cordon sort de son ventre et s'enroule autour du bras gauche du gars avec les deux femmes, mais celui-ci le repousse, il s'en va immédiatement après. Le gars avec sa copine met son manteau et fait signe à la fille qu'ils doivent partir et ils quittent ensemble.


Il ne reste plus que les deux filles maintenant, je peux enfin manger en paix. Ah non! Ce n'est pas terminé, un petit groupe d'étudiant s'installent pas très loin en retrait dans une autre section. Il y a de la drogue, c'est plein d'entités, l'une d'elles me regarde en plein visage, elle n'est pas très belle, les yeux jaunes, de grosses dents. Elle repose sur les épaules d'un des gars, le plus âgé. Entre elle et tous les autres, il y a une forte connexion. Une des filles, très jolie et très jeune est totalement sous son contrôle. Elle n'a même plus d'aura. Une autre fille du groupe est nouvelle, son ange gardien tente de la sortir de là, elle ne bouge pas, elle refuse. L'entité sur le gars la retient complètement. Il y a une maman désemparée qui rôde autour dans l'énergie je ne vois pas à qui elle est reliée, c'est triste de voir ça et pourtant ils ont bien du fun eux, ça rit, ça boit, tout est beau. Bien finalement je n'ai plus faim, c'est à mon tour de quitter.

 



18/03/2010
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 354 autres membres